Devoir de mémoire, retour sur l'histoire 

Leader de la seule insurrection d'esclaves victorieuse de toute l'Histoire, Toussaint Louverture, né esclave dans la colonie française de Saint-Domingue, surgit des troubles de la Révolution Française pour apparaître dans l'Histoire universelle comme le précurseur des trois grands combats qui allaient secouer l'évolution du monde pendant les deux siècles suivants :

Il fût le déclencheur de la première abolition officielle de l'esclavage adoptée par la France le 4 février 1794, processus qui n'allait s'achever qu'en 1983 en Mauritanie mais qui ressurgit avec les formes d'esclavage moderne à une échelle plus importante ;

Il fut l'initiateur du processus des émancipations des colonies indigènes, avec Haïti, première République Noire et pour cela, il devint un modèle pour tous les leaders des indépendances latino-américaines, africaines ou asiatiques ;

Il fut la première figure du pouvoir noir, le créateur de la première société multiculturelle et une référence pour tous les combattants luttant contre l'apartheid ou pour les Droits Civiques.

 Pour abattre Toussaint Louverture, Bonaparte envoya une importante expédition militaire. Il fut arrêté puis déporté en France au Fort de Joux où il décéda le 7 avril 1803 et où ses restes reposent toujours.

C'est pourquoi le Fort de Joux est devenu aujourd'hui le site symbole de la lutte pour les libertés et l'un des hauts lieux de la mémoire internationale, où chaque année se pressent les pèlerinages et se multiplient les visites, cérémonies et hommages à celui que l'Histoire qualifia de « Premier des Noirs ».

Ainsi, symbole de l'émancipation haïtienne, Toussaint Louverture est devenu le symbole de l'émancipation de tous et le précurseur des combats qui résonnent dans l'actualité de tous les jours.

Général français et père de la Nation haïtienne, il fait partie de notre patrimoine historique commun et, à l'heure où la France et Haïti s'engagent dans de nouvelles perspectives de collaborations, le Château de Joux, surgit désormais comme un lieu symbolique pour ces retrouvailles.

  MILOT (au Nord de Haïti à 15 km de Cap Haïtien - 30 000 hab.), plus grand parc historique des Caraïbes...

Le Parc national historique est enregistré au patrimoine mondial de l' UNESCO depuis 1982.

Construit au XIXe siècle, le Palais de Sans-Souci est l'œuvre de Henri Christophe, l'un des héros de la guerre de l'indépendance autoproclamé roi. Il a ordonné la construction du grand palais dans un style qui rivaliserait avec celui de Versailles. La Citadelle La Ferrière, construite à 900 m d'altitude, par Christophe, est la plus grande forteresse des Caraïbes. Elle a été construite après l'indépendance (1804) pour défendre la partie nord de l'île contre un éventuel retour des français. 200 000 personnes participèrent aux travaux de construction qui durèrent 14 années. Ces constructions abritaient la résidence royale mais aussi le siège du gouvernement, des casernes et même un hôpital.Elles furent en partie détruites par le tremblement de terre de 1842. Ce lieu a une valeur patriotique importante aux yeux des Haïtiens.

JUMELAGE AVEC MILOT

Présentation de la Ville de Milot

Milot est une commune du Département du Nord, qui relève de l’Arrondissement de l’Acul du Nord, et qui forme avec la commune de la Plaine du Nord, une seule circonscription électorale. Il y a 20 ans, 63% de la population vivait en milieu rural, la canne à sucre, le cacao, le citron, le bétail, le tourisme et le tabac représentaient traditionnellement les principales activités économiques de cette commune.
Milot reste l’un des endroits les plus visités du pays tant par les touristes haïtiens qu’étrangers.
Le Foyer des Enfants est situé sur l’habitation de Resiller 1ère section, à 3 km du centre ville de Milot, sur la grande route nationale qui conduit au Palais Sans Souci et à la Citadelle Laferrière. Resiller compte environ 3000 habitants, 1000 adultes et 2000 enfants. La population est très pauvre, elle vit des produits de ses jardins et l’agriculture n’est pas vraiment organisée. La population est à 90% analphabète: 40% des enfants fréquentent l’école.

Historique des enfants du foyer à Milot

Suite aux pistes de collaboration qui existent entre la ville de Milot et la ville de Pontarlier depuis 2009, les évènements malheureux du 12 janvier 2010 ont été l’occasion pour Milot de solliciter l’appui de Pontarlier dans le cadre d’un projet visant à accueillir des enfants venant de Port-au-Prince, victimes du séisme.
En arrivant, ceux-ci ont été admis à l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot pour des soins médicaux d’urgence. Traumatisés, beaucoup d’entre eux ainsi que leurs parents rescapés n’avaient nulle intention de retourner à Port-au-Prince. En Août 2010, avec des fonds collectés par la ville de Pontarlier, la première pierre fut posée.
Aujourd’hui, nous avons une maison achevée, une deuxième maison dont la construction est en cours avec un dépôt et une cuisine. Un puits est déjà installé.

Construction du 1er foyer

Suite au séisme qui a touché Haïti en janvier 2010, Pontarlier s’est immédiatement mobilisée. Milot ayant subi l’afflux de réfugiés dans l’ensemble du nord, les besoins se sont portés sur l’aide aux enfants restés orphelins et handicapés. Un foyer d’accueil et de vie avec une construction en dur a bénéficié d’une mobilisation exceptionnelle de la population de Milot et de Pontarlier.

Développement du projet

Une enveloppe supplémentaire de 7 500 €/an/2 ans  a été votée par la Communauté de Communes du Grand Pontarlier afin de rendre fonctionnelle la vie au foyer couvrant les frais de scolarité, de santé, de nourriture et l'emploi de deux personnes, une chargée des enfants et l'autre chargée de la sécurité et de l'administratif.

COLLECTE / DONS / PARRAINAGES

Début 2013, le 1er groupe d’enfants pourra rentrer dans ce nouveau lieu de vie. Cependant de nombreux besoins subsistent encore dans les domaines de l'éducation (livres, jeux...), de la santé (fauteuils roulants, béquilles...) ou matériel (bureaux, matelas...).

Il est dès à présent possible de contribuer au bien-être de ces enfants:

  • par l’organisation d’une collecte (riz, lait en poudre, graines pour jardin, fournitures scolaires…)
  • en adressant des dons directement au foyer pour parrainer un enfant sur la durée (frais de scolarité, coût de l’uniforme obligatoire…).

Foyer des enfants à Milot

Compte : 500-1221-1030586 "Société Générale France"
BIC code : SOGEFRPP
Banque : UNIBANK
SWIFT Code : UBNKHTPP
Compte #003-01-50607-0
IBAN: Fr 76 30003 06990   0030150607053

Contact : 03 81 39 40 02 (Communauté de Communes du Grand Pontarlier)

À l'honneur

Guide I-Mobile

Guide I-Mobile

Guide I-Mobile de la Route de l'Absinthe L'Office...

Communauté
de communes du
Grand Pontarlier

Valid XHTML 1.0
      Transitional
CSS Valide !